Le premier cauchemar d’un bébé

Les premiers cauchemars chez l’être humain apparaissent vers 9 mois. Pourquoi ? De sa naissance au huitième mois de vie, le nourrisson "se pense" entier, complet, autonome et puissant. Or, nous savons qu’il n’en est rien !

À cet âge, l’enfant va se rendre compte qu’il est bien distinct de sa mère au fur et à mesure de son évolution psychique. Il comprend que tous ses souhaits ne sont pas forcément satisfaits. Il n’est pas vraiment autonome, il ressent des différences entre son état intérieur et l’humeur de sa maman : tout ne marche pas comme il le voudrait ; un décalage existe entre lui et les autres. Il est donc différent des autres. En deux mots : il existe bien, à part entière.

Ce constat, cette sensation d’exister et d’être distinct de sa mère le plonge alors dans une angoisse très grande car il pressent qu’il est dépendant de sa mère et de son père. Cette incapacité à être autonome le fragilise et le rend vulnérable au point que cela se manifeste, la nuit, par des cauchemars. Ceux-ci constituent, en somme, un "accusé de réception" indiquant que le bébé se constitue individuellement et bien distinctement de sa mère.

Il n’y a rien à faire de précis pour éviter ces cauchemars (du neuvième mois). Tout au plus on peut caresser l’enfant sans le réveiller, lui parler à voix basse pour qu’il ressente la présence rassurante de sa mère et le laisser se rendormir.

par Dr Harry Ifergan

  • Publié: 02/03/2014 18:18
  • Par Mark Andris
  • 2224 vues
comments powered by Disqus