Le frottis est-il toujours fiable ?

On estime le nombre d'erreurs de frottis entre 5 et 35%, ce qui n'est pas négligeable. Lorsque le résultat est positif, il indique presque toujours une pathologie. En revanche, lorsqu'il est négatif, il ne signifie pas toujours que le col de l'utérus soit normal. Des erreurs peuvent survenir à chaque maillon de la chaîne…

La moitié des "faux négatifs" sont dus à des prélèvements au mauvais endroit. On peut en grande partie améliorer le résultant en effectuant le frottis sous contrôle de coloscopie, c'est-à-dire avec une loupe binoculaire qui permet de voir exactement l'orifice externe du col et les éventuelles zones suspectes. Les autres "faux négatifs" relèvent d'erreurs de fixation, de lecture ou d'interprétation. Les frottis à suspension liquide, plus récents, donnent des résultats plus fiables… à condition que le laboratoire soit entraîné à interpréter ce type de résultat.

Pourtant, malgré ces restrictions, le frottis reste un examen extraordinaire. Il a permis l'éradication de la majorité des cancers du col de l'utérus ces trente dernières années. En cancérologie, quelle technique peut se vanter d'en avoir fait autant ?

par Dr Sylvain Mimoun

  • Publié: 09/02/2014 18:28
  • Par Mark Andris
  • 2009 vues
comments powered by Disqus