« Range ta chambre ! »

Le rangement s’inculque aux enfants, car ce n’est pas, comme le jeu ou le sommeil, une activité instinctive. Il faut attendre l’âge de 4 ans pour qu’un enfant comprenne vraiment ce que représentent l’ordre et le rangement. On lui montrera quoi et comment ranger dans sa chambre. Dans des bacs à jouets, on classera les objets d’encastrement, dans d’autres, les pièces en bois ou les jeux en plastique. Enfin, les puzzles seront ensemble, et les livres dans une bibliothèque. L'enfant peut apprendre, très tôt, à ne sortir qu’un jeu à la fois, et donc à ranger le précédent.

Avant le coucher, insistez pour que la chambre soit rangée : si son environnement est en désordre, cela peut produire une confusion des pensées ; car l’enfant pense ce qu’il voit et sa chambre est la prolongation de lui-même. Plus tard, il aura besoin de faire le tri dans sa chambre et dans sa maison, comme s’il s’agissait de sa tête et de sa pensée.

Pour l’aider, on lui demandera : « Et ça, où est-ce que ça se met ? » Cela lui donnera peut-être l’envie de ranger la chose, pour se rendre autonome ou pour vous faire plaisir. On peut aussi associer rangement et plaisir en se montrant énigmatique : « On va jouer au jeu des X erreurs. D’après toi, qu’est-ce qui ne colle pas dans cette pièce ? Si tu les trouves et si tu ranges au bon endroit, t’as gagné ! »

Mais il ne faut pas en faire une maladie : un peu de désordre, c’est aussi un peu de vie, un peu de soi exposé au regard des autres. Et puis, l’ordre, ça s’apprend d’autant plus facilement que les parents sont eux-mêmes ordonnés…

par Dr Harry Ifergan

  • Publié: 08/02/2014 22:57
  • Par Mark Andris
  • 1992 vues
comments powered by Disqus