Le kétoprofène maintenu sur le marché

L’Affsaps avait tout d’abord décidé fin 2009 de retirer du marché les médicaments sous forme de gel contenant du kétoprofène en raison de l’existence de réactions photoallergiques graves. Le kétoprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) soumis à prescription médicale et autorisé uniquement à partir de l’âge de 15 ans. Le gel (Ketum®, Profénid®, Toprec®… ) est destiné à être appliqué sur la peau en cas de douleurs musculaires ou articulaires.

Finalement, en juillet, l’Agence européenne du médicament (EMA) a annulé la décision de l’Afssaps du fait de la rareté du risque de photoallergie. Tout en précisant que le maintien de ces médicaments sur le marché devait s’accompagner du suivi des recommandations émises par l’Afssaps, et disponibles sur son site, pour minimiser le risque allergique.

N’utilisez jamais le kétoprofène gel dans les cas suivants :
- sur une peau abîmée, quelle que soit la lésion : eczéma, lésion suintante ou infectée, brûlure ou plaie
- en cas d’antécédent d'allergie cutanée au kétoprofène ou à l'acide tiaprofénique, au fénofibrate, à un produit solaire ou au parfum
- en cas d’allergie à l'un des excipients.

Évitez impérativement une exposition au soleil (même voilé), ainsi qu’aux UVA, durant le traitement et les 15 jours suivant son arrêt. Si vous ne pouvez empêcher cette exposition, il est nécessaire :
- de protéger les zones traitées par le port d'un vêtement (et continuer à le faire pendant deux semaines après la fin du traitement)
- de procéder à un lavage soigneux et prolongé des mains après chaque utilisation du gel afin d'éviter tout contact involontaire avec des zones susceptibles d'être exposées au soleil.

En cas d'apparition d'une réaction anormale de la peau, vous devez arrêter immédiatement le traitement et avertir votre médecin traitant.

par Dr Caroline Pombourcq

  • Publié: 19/02/2014 02:17
  • Par Mark Andris
  • 2148 vues
comments powered by Disqus