Un nouveau pas vers l’eugénisme ?

Le mythe de l’enfant parfait n’aura décidément jamais de fin… Une société américaine vient de commercialiser un test pour détecter dans la salive des parents d’éventuelles anomalies génétiques. Utilisée dans une centaine de maternités américaines et disponible sur le Net, cette analyse d’ADN aurait un coût qui s’élèverait à 349 dollars. Objectif de “ce test génétique universel” ? Prémunir sa future progéniture du risque de maladies génétiques (environ une centaine), pour certaines mortelles, avant même la mise en route d’une grossesse ou d’une fécondation in vitro.

Les spécialistes français semblent plus réservés que leurs homologues américains sur le succès et l’intérêt de ce nouveau test qui pourrait bientôt nous être proposé. D’ailleurs, ce type de pratique, qui foisonne de plus en plus sur la Toile, est fortement déconseillé et interdit dans notre pays où le diagnostic préimplantatoire n’est autorisé que dans des cas bien précis (risque de maladie génétique grave, affection très invalidante entamant le pronostic vital à court terme…). Des consultations génétiques facultatives sont également proposées pour certaines pathologies héréditaires, dans un cadre strictement médical.

Détourner les lois de la nature en dépistant des anomalies génétiques qui ne s’exprimeront pas dans la majorité des cas peut en effet paraître contestable. D’autant que, sous couvert d’économies de santé et d’éviction de maladies graves, il ne faut pas omettre le caractère hautement lucratif de cette technique pour leurs concepteurs !

par Dr Myriam Lainé-Régnié

  • Publié: 19/01/2014 00:50
  • Par Mark Andris
  • 2156 vues
comments powered by Disqus