La bouche : organe complexe

Parmi les diverses étapes vers l’indépendance, certains enfants (et leurs parents) aimeraient abandonner la tétine dont ils ont tant besoin pour s’endormir. Mais, et c’est parfois plus fort qu’eux, ils repoussent ce moment fatidique. Voici une recette qui a fait ses preuves car elle place l’enfant en tant qu’acteur de son autonomie.

Profitez d’une occasion (anniversaire, passage en CP, déménagement) pour lui poser une date butoir à laquelle il abandonnera sa sucette. Sur un grand calendrier, qu’on disposera à sa portée, on entourera la date en question. L'enfant rayera chaque jour qui passe et le rapproche du jour J. Ce jour-là, vous lui demanderez de déposer sa tétine dans une enveloppe marquée de son prénom ainsi que de la date en question. Après avoir fermé l’enveloppe, vous la  déposerez, sous ses yeux, en haut d’une armoire. Bien que repérable, cette sucette devient alors inaccessible.

Prévenez-le que les premières nuits risquent d’être difficiles. Il sentira ainsi que son manque est bien compris et admis par ses parents. Dites-lui aussi qu’à chaque réveil sans sucette, il se sentira plus libre vis-à-vis de cet objet.


Au moment du coucher, prolongez les câlins habituels, pour compenser son manque. Faites-le parler de ce qu’il ressent. En verbalisant, vous l’aiderez à convertir le plaisir primaire de la succion en un autre plaisir plus élaboré, celui de la parole. C’est d’ailleurs cet organe, la bouche, qui, en même temps, incorpore des aliments, crie une peine, énonce une joie, tète une sucette ou affine sa pensée grâce à la parole.


En général, après sept nuits consécutives, le détachement est effectif. Il faut y croire pour que ça marche !

  • Publié: 25/02/2014 06:22
  • Par Mark Andris
  • 2185 vues
comments powered by Disqus