Baby-blues post-accouchement

On entend souvent parler de ce syndrome car il est effectivement très fréquent. Il s’agit d’une forme de déprime qui survient principalement au troisième jour suivant l’accouchement, probablement liée en partie à la chute brutale des hormones. Il se caractérise par des changements psychologiques : sensation de tristesse inexpliquée, pleurs sans raison particulière, anxiété vive vis-à-vis du nouveau-né et sentiment d’abandon par la famille et le papa dont le centre d’intérêt s’est reporté sur le bébé. En plus de cette baisse de moral, des signes physiques apparaissent comme une fatigue intense, des troubles du sommeil et des douleurs exagérées.

Le baby-blues peut toucher toutes les femmes, même celles qui présentent une vie comblée et ont accouché sans difficulté. Ce syndrome n’est heureusement que transitoire dans une majorité des cas et disparaît aussi rapidement qu’il est apparu, au bout de quelques jours. Cependant, il n’est jamais pris à la légère par le personnel de la maternité. Même si la maman a un sentiment de culpabilité, elle doit absolument faire part du changement de son état psychique.

L’équipe soignante saura alors la rassurer en reportant toute son attention sur elle. Il n’est pas rare de garder le bébé en nurserie pendant plusieurs heures pour permettre à la mère d'avoir un sommeil récupérateur. Cet acte simple suffit souvent à faire retrouver le moral à la patiente. La sage-femme veillera aussi à ce que le retour à domicile soit bien organisé de façon à ce que la maman ne soit pas délaissée par la famille ou, au contraire, surprotégée. Elle pourra également faire appel à la psychologue du service si besoin.

Une fois à la maison, les couples peuvent trouver un soutien auprès d'intervenants tels que la sage-femme d’hospitalisation à domicile, la puéricultrice ou la PMI du secteur. Rapidement, la maman retrouvera confiance, et le baby-blues ne sera plus qu’un lointain souvenir.

par Sophie Edmond

  • Publié: 25/02/2014 17:52
  • Par Mark Andris
  • 2167 vues
comments powered by Disqus