L’examen du nouveau-né à la naissance

Une fois le bébé né, il est déposé sur le ventre de la maman. Il sera ensuite essuyé puis recouvert d’un lange chaud, ce qui permettra aux parents de faire connaissance avec leur enfant pendant un long moment.

La sage-femme établit alors le score d’Apgar qui estime la bonne adaptation du nouveau-né à la vie extra-utérine. Il s’agit d’une cotation de 0 à 2 de cinq critères : la couleur, la respiration, le tonus, les réflexes et le cœur du bébé. Le score est apprécié à 1 minute de vie, puis à 5, et un résultat de 10 correspond à une très bonne adaptation.
Dès lors, un premier examen clinique sera fait pour s’assurer de l’absence de toute malformation morphologique.

Ensuite suivront les premiers soins :
- une aspiration du liquide amniotique dans l’estomac à l’aide d’une petite sonde : elle permet non seulement au bébé d’être moins gêné par les "remontées" de liquide mais aussi de vérifier la bonne continuité de l’œsophage.
- une aspiration au niveau des deux narines qui assure de la bonne perméabilité des orifices.
- le clampage du cordon : on raccourcit le cordon à quelques centimètres de sa base.
- la désinfection oculaire : on dépose une goutte de collyre dans chaque œil du bébé pour éviter la gonococcie ophtalmique.
- la prise de la vitamine K : on donne à boire au bébé de la vitamine K pour prévenir tout risque hémorragique, notamment digestif.

Tous ces examens peuvent paraître désagréables pour le bébé aux yeux des parents, mais ils sont pratiqués avec beaucoup de douceur et évitent simplement de nombreuses complications.
Ce n’est qu’ensuite que le bébé sera pesé puis mesuré. Enfin, après une prise de température, le bébé sera habillé chaudement (le bain n’est plus systématique dans certaines maternités) et il retrouvera définitivement les bras de son papa, puis de sa maman.

  • Publié: 03/02/2014 09:34
  • Par Mark Andris
  • 1975 vues
comments powered by Disqus