Une piste prometteuse pour combattre la maladie d’Alzheimer !

L’espoir de stopper cette maladie du cerveau menaçant notre population vieillissante ne date pas d’hier. Mais, bonne nouvelle, il y a du nouveau… Le Pr Étienne-Émile Baulieu, vaillant chercheur octogénaire, à qui l’on doit notamment la découverte du rôle de la DHEA (hormone anti-vieillesse) crie presque victoire si on lui accorde le financement de 5 millions d’euros nécessaires à la poursuite de sa recherche.

Explication. La protéine tau dans sa forme pathologique, déjà connue pour son implication dans certaines affections dégénératives dont la maladie d’Alzheimer, pourrait être bloquée par une protéine (du nom barbare de KKBP52) naturellement présente en abondance dans le cerveau. Le fait nouveau est l’existence d’une interaction entre ces deux protéines. D’où l’idée tentante de se servir de la deuxième pour "réparer" ou freiner le développement de la première. Il reste à mettre pharmacologiquement en pratique l’activation de l’effet anti-tau de la protéine KKBP52.

Les essais sur l’animal puis sur l’homme pourraient commencer très vite moyennant, je me répète, un coup de pouce financier ! Avec pour objectif une double démarche : thérapeutique, mais aussi diagnostique. Incroyable ! Si les résultats sont concluants, un traitement anti-Alzheimer pourrait voir le jour d’ici deux à trois ans. Vous y croyez, vous ?

par Myriam Lainé-Régnié

  • Publié: 31/01/2014 03:09
  • Par Mark Andris
  • 1936 vues
comments powered by Disqus