Le travail, pas toujours bon pour la santé

Certes, il a été établi que le chômage, l’inactivité, ou le départ brutal à la retraite, surtout chez les hommes, pouvait augmenter le taux de mortalité. Mais une grande enquête menée sur 6.000 fonctionnaires au Royaume-Uni pendant plus de 11 ans ne va pas davantage en faveur d’un excès de travail bien souvent constaté chez les personnes en activité.

Il apparaît même que travailler 3 heures de plus que l’estimation moyenne de 7 à 8 heures quotidiennes en Europe peut majorer de 60% le risque de maladie cardiovasculaire. Ce chiffre exclut naturellement les facteurs de risque habituels (tabagisme, surpoids, hypercholestérolémie, hypertension…). Manque de sommeil, stress, surmenage, ignorance des symptômes pouvant alerter l’organisme sur une éventuelle maladie en cours ? L’explication de ce sur-risque n’est pas clairement établie.

Il semble toutefois que certaines personnes, heureuses dans leur poste, acharnées au travail, disposant d’autonomie et d’un certain pouvoir de décision, seraient épargnées par ce phénomène.

Source : "European Heart Journal", 12 mai 2010.

par Dr Myriam Lainé-Régnié

  • Publié: 24/02/2014 20:41
  • Par Mark Andris
  • 2063 vues
comments powered by Disqus