Streptocoque B, pourquoi le dépister pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, un prélèvement vaginal est effectué vers 34 semaines d’aménorrhée pour rechercher la présence de streptocoque du groupe B. Pas d’inquiétude à la lecture du résultat ! Il s’agit avant tout d’un germe banal qui ne crée pas forcément de signes cliniques de vaginite et ne nécessite alors pas de traitement immédiat en cours de grossesse. Une fois que le streptocoque B a été mis en évidence (même lors d’une précédente grossesse), il est admis que l’on reste définitivement porteuse.

Le dépistage est important car ce germe peut être responsable d’infection materno-fœtale au moment de l’accouchement ou lorsque les membranes sont rompues. Alors, pour éviter ces complications, on met en place une antibio-prophylaxie uniquement pendant le travail ou à la suite de la perte des eaux. Après l’accouchement, des prélèvements de liquide gastrique sont effectués chez le bébé à la recherche de ce fameux streptocoque B pour s’assurer qu’il n’y a aucun risque d’infection néonatale.

Si, malgré la prévention, une infection est suspectée chez le nouveau-né, celui-ci sera pris en charge par le pédiatre qui décidera d’un traitement par antibiotiques.

par Sophie Emond

  • Publié: 03/03/2014 18:53
  • Par Mark Andris
  • 1931 vues
comments powered by Disqus