Si vous accouchez par le siège

Votre bébé se présente par le siège, et les médecins ont décidé d’un commun accord, après plusieurs examens complémentaires, de vous laisser accoucher par voie basse.


Le suivi du travail n’est pas différent de celui d’une autre maman, il se fera en "comité restreint" par la sage-femme de garde.


En revanche, il faut savoir qu’au moment de l’installation pour l’accouchement, la présence de plusieurs intervenants est obligatoire même quand tout se passe bien. Le médecin, la sage-femme et l’interne en obstétrique (si vous accouchez dans un hôpital) seront face à vous pour vous guider et vous encourager dans les efforts expulsifs. Une aide-soignante ou une auxiliaire de puériculture sera à vos côtés pour vous soutenir lors de la poussée. L’anesthésiste de garde sera derrière vous et n’interviendra qu’en cas de besoin. Quant au pédiatre, il sera également présent dans la nurserie pour la venue du bébé.


L’accouchement par le siège est différent de celui d’un enfant se présentant par la tête. Il ne s’agit pas de pousser pour la sortie de sa tête, puis éventuellement pour celle de ses épaules. Cette fois-ci, il faut pousser pour tout le corps du bébé : pour ses fesses, pour son abdomen, pour ses épaules et enfin pour sa tête.


L’équipe soignante vous guidera pour les poussées, mais sachez qu’en ouvrant les yeux pendant les efforts, vous pourrez voir votre bébé apparaître (ses fesses remontent vers le haut et il vous sera possible de voir son dos). Ainsi, vous vous rendrez compte de votre efficacité dans les efforts et vous pourrez vivre la naissance avec l’image de votre bébé venant à vous.

  • Publié: 22/01/2014 10:30
  • Par Mark Andris
  • 1931 vues
comments powered by Disqus