Des plantes "alicamenteuses"

Les plantes transgéniques n’en pourraient pas moins offrir des moyens d’améliorer sensiblement la santé humaine, tout d’abord en fournissant des aliments de meilleure qualité. Les plantes pourraient être débarras- sées de leurs constituants les plus nocifs (par exemple les lipides favorisant le cholestérol) ou enrichies en molécules bénéfiques sur le plan nutritif - ce qui pour- rait profiter aux pays du Sud. Un riz génétiquement enrichi en carotène - le “riz doré” - est récemment sorti des laboratoires européens. Or cette molécule est un précurseur de la vitamine A et cet apport pourrait contribuer à réduire des carences alimentaires affec- tant des millions de personnes. Autre exemple : des recherches visent à accroître la quantité de lycopène dans les tomates. Cette molécule a des vertus antioxy- dantes qui réduisent le risque d’apparition de tumeurs de la prostate.

Enfin, dans le domaine pharmaceutique, les possibilités offertes par les plantes transgéniques paraissent très éten- dues. De nombreuses protéines thérapeutiques pour- raient être fabriquées par des végétaux modifiés généti- quement. C’est aussi le cas pour divers contraceptifs de la famille des œstrogènes, et même pour l’hémoglobine humaine que l’on cherche à faire produire par le tabac. Les planticorps (plantibodies), des anticorps fabriqués par des plantes, pourraient abaisser les coûts de produc- tion d’un facteur 1000 tout en mettant le consommateur à l’abri de toute menace de pathogène animal de type prion. Des accords commerciaux ont également été signés pour la production de vaccins contre l’hépatite B issus de pommes de terre transgéniques. Et ce n’est sans doute qu’un début...

  • Publié: 25/06/2018 14:21
  • Par Mark Andris
  • 2052 vues
comments powered by Disqus