Usage de baladeurs, doucement les basses !

Il est tout de même navrant de constater que les ados accros à leurs écouteurs d’appareils musicaux en tout genre s’exposent à un risque de vieillissement auditif prématuré ! Un travail américain s’est en effet intéressé aux audiogrammes (mesure de l’audition) de jeunes filles de 16 ans qu’ils ont suivies durant 24 ans. En se fixant sur la période où l’usage des baladeurs commençait à devenir intensif, cette équipe new-yorkaise a observé une perte des fréquences auditives élevées chez un plus grand nombre de jeunes filles, elles étaient également trois fois plus sujettes aux acouphènes (sifflements ou bourdonnements…). Plus inquiétant : les utilisatrices de baladeurs avaient un risque de perte auditive majoré de 80% par rapport aux non-utilisatrices. Quant aux acouphènes, ils étaient présents chez plus de 99% des utilisatrices de casque de musique.

Morale de l’histoire, mieux vaut prévenir que guérir, l’idéal étant de conseiller dès le plus jeune âge, a fortiori dans les milieux défavorisés, une écoute au casque raisonnable en puissance (légèrement plus forte qu’une conversation) et de durée limitée !

par Dr Myriam Lainé-Régnié

  • Publié: 16/03/2014 04:56
  • Par Mark Andris
  • 1903 vues
comments powered by Disqus