Le bisphénol A fait encore parler de lui !

La mise en garde sur les biberons en plastique n’est pas si loin ! Alerte aussi sur les parois intérieures des cannettes de boisson et des boîtes de conserve ! Des études ont en effet prouvé la libération possible de bisphénol A, un composé chimique toxique (surtout si le plastique est chauffé) avec pour conséquence des effets sur la fonction de reproduction et le développement du cerveau ! Les autorités sanitaires des aliments ont donc déterminé une dose quotidienne « seuil » acceptable. 

Mais le feuilleton continue… Aujourd’hui, des chercheurs de l’INRA (Institut national de recherche agronomique) viennent de démontrer qu’à faible dose (très inférieure à celle admissible), ce contaminant alimentaire pouvait aussi s’attaquer à la fonction de l’intestin. En diminuant sa perméabilité – donc les échanges naturels via la paroi digestive –, en le rendant plus sensible à la douleur, et pour finir en abaissant ses défenses immunitaires ce qui augmente le risque de développer à l’âge adulte une maladie inflammatoire sévère.

Ces expérimentations ont été faites chez des rates nouveau-nées, les femelles étant plus sensibles que les mâles du fait d’un lien avec les hormones sexuelles féminines. Mais, compte tenu des risques, il est tentant d’extrapoler ces résultats chez nos bébés ! Les recherches se poursuivent, et je ne manquerai pas de vous en tenir avisé si les hypothèses se confirment.

par Dr Myriam Lainé-régnié

  • Publié: 15/03/2014 17:51
  • Par Mark Andris
  • 2232 vues
comments powered by Disqus