Comment rendre l’autre fou !

La redoutable expérience de l’étudiante caissière à Monoprix ou la liquéfaction de la personnalité.

Une étudiante de 21 ans arrondissait ses fins de mois en travaillant le samedi à la caisse d’un supermarché. Une dame de 70 ans, chignon et tailleur élégant, s’approche de notre jeune caissière, alors que les haut-parleurs annoncent la fermeture imminente du magasin ; il est 20h55. Elle dépose une boîte de conserve et tend un billet. La jeune fille dit « Bonjour », bippe la boîte et rend la monnaie. Et c’est là que notre mamie tend la main et attend le reste des sous, prétendant avoir donné un billet de cent euros.

Etonnement et stupéfaction de la caissière, sûre d’avoir reçu un billet de vingt euros et non de cent. Discussion, voix qui s’échauffent, la femme la traite de voleuse et menace d’appeler le patron. Une collègue arrive pour aider la jeune fille et appelle le directeur. Notre étudiante, confuse et prise en étau entre la cliente et son chef, promet à ce dernier de rembourser la différence ayant peur d’être renvoyée.

Déstabilisé par une personnalité forte et imposante

Mais le directeur comprend l’arnaque et rassure la caissière tremblante et en pleurs. « Madame, ce n’est pas la première fois que vous essayez de tromper nos caissières par vos manipulations sur les petites jeunes, en profitant de la pression au moment de la fermeture. Je vous interdis de remettre les pieds chez nous ! »

Lorsque nous sommes en doute, que la confiance en soi n’est pas encore stable, lorsque les aléas de la vie parasitent notre propre estime, il est facile d’être balayé par une personnalité forte et imposante. Ça ne vous dit rien ? Le harcèlement moral… le harcèlement sexuel… la soumission à l’autorité ? C’est comme cela que l’on déstabilise d’honnêtes gens fragiles et que la personnalité se "liquéfie".

par Harry Ifergan, psychologue et psychanalyste

  • Publié: 03/01/2014 19:06
  • Par Mark Andris
  • 2160 vues
comments powered by Disqus