Les mauvaises habitudes responsables de cystites

Si l'on boit peu, on augmente ses risques d'infections ou de récidives. Plus le volume de boisson absorbé est important, plus les microbes présents dans la vessie sont dilués et évacués facilement. Il suffit parfois de boire beaucoup pendant deux heures, dès les premiers signes de l'infection, pour éviter la cystite. De plus, une hygiène intime insuffisante ou excessive déséquilibre la flore microbienne et facilite l'invasion de la vessie par des germes plus agressifs.

D'où les conseils indispensables : uriner systématiquement après chaque rapport sexuel, utiliser pour la toilette intime un savon de pH neutre sans douche vaginale, après avoir été à la selle s'essuyer d'avant en arrière. Ne pas "se retenir", ce qui permet l'évacuation régulière des microbes de la vessie. Et bien sûr, éviter les vêtements trop serrés et les sous-vêtements synthétiques qui favorisent la transpiration et la multiplication des germes.

par Sylvain Mimoun

  • Publié: 21/02/2014 06:44
  • Par Mark Andris
  • 2149 vues
comments powered by Disqus