La générosité : une qualité ?

Il arrive que des enfants se montrent généreux avec leurs camarades. Cela va du partage de goûter à un paquet de billes offert, en passant par la console de jeu reçue à Noël. Or, pour les parents, donner, partager, c’est bien beau, mais trop, c’est trop.

Lorsque l’on met la loupe sur ce phénomène d’excès de générosité, on y trouve un enfant en quête de reconnaissance. Souvent, il s’agit d’un enfant unique ou ayant des frères bien plus âgés que lui. Cette solitude manifeste témoigne du manque de lien social et d’isolement – réel ou imaginaire – dans lequel vit l’enfant et de la quête d’une estime de soi qu’il cherche à acquérir ou à restaurer. Et s’il la cherche auprès de ses copains ou camarades d’école, c’est qu’il ne la trouve pas auprès de ses parents.

Un enfant en manque de confiance saura séduire un ami en lui offrant son goûter, des jeux, une pièce de monnaie. Le but ? Ne pas rester seul dans la cour de récréation et être défendu par cet ami s’il était malmené par d’autres. Il arrive aussi qu’un enfant trop généreux soit attendu par les copains d’école, assurés de récolter une manne alléchante. Ils lui réserveront un "accueil chaleureux", et c’est cela qu’attendait notre pauvre malheureux : être attendu, savoir qu’on compte sur lui, se donner l’illusion qu’on est indispensable. 

Ces enfants-là attendent qu’on s’occupe d’eux dans leur propre foyer. Consacrez-lui du temps régulièrement, sachez prêter une oreille à ses soucis. Apprenez-lui à diversifier ses modes de séduction : il n’est pas obligé de donner un objet, il peut faire preuve d’humour, raconter des blagues, faire des pitreries, inviter des copains à la maison, etc.

par Dr Harry Ifergan

  • Publié: 29/01/2014 18:46
  • Par Mark Andris
  • 1922 vues
comments powered by Disqus