Le choix de la péridurale

Lors de la grossesse, vous aurez à passer une consultation d’anesthésie. La question de l’analgésie péridurale au cours de l’accouchement vous sera posée, et la réponse peut être : « Je verrai bien le moment venu. »

Bien souvent, pour une première grossesse, on n’a pas d’idée prédéfinie sur son désir de péridurale. La douleur des contractions reste en effet assez vague dans l’imagination, même si les cours de préparation à la naissance permettent de comprendre comment les appréhender.
Quoi qu’il en soit, l’analgésie péridurale vous sera systématiquement proposée lorsque vous entrerez en travail, c’est-à-dire lorsque le col de l’utérus aura une dilatation avoisinant les trois centimètres ou plus. Elle n’est jamais imposée par l’équipe soignante, elle reste avant tout un choix délibéré de la maman.

Si vous êtes en début de travail et que vous parvenez à gérer les contractions, vous pouvez très bien ne pas souhaiter une péridurale lorsqu’on vous la propose. Si, par la suite, vous estimez que les contractions ne vous sont plus du tout supportables, vous pourrez à ce moment-là décider d’en avoir une pour la fin du travail.
Sachez enfin que l’analgésie péridurale reste le seul moyen efficace pour soulager totalement la douleur lors du travail et de l’accouchement.

  • Publié: 18/12/2013 16:25
  • Par Mark Andris
  • 2152 vues
comments powered by Disqus