Pourquoi il ne faut pas prendre trop de poids pendant la grossesse

L’augmentation du poids pendant la grossesse est d’environ 12 kilos. Il faut savoir qu’une femme à l’origine en surpoids est censée prendre moins de poids qu’une femme plutôt maigre. Ces kilos se répartissent entre le poids du bébé, le placenta et  la quantité de liquide amniotique. Mais ils sont aussi liés à l’augmentation de l’utérus, des seins, du volume sanguin et du tissu graisseux chez la maman.

Lors des consultations, les praticiens sont souvent très exigeants en ce qui concerne la prise de poids, ils demandent principalement aux mamans de faire un effort au niveau de leur alimentation. Cette exigence n’a pas pour but de rendre les femmes sveltes après l’accouchement, mais bel et bien d’assurer la bonne évolution de leur grossesse et de leur permettre d’accoucher dans les meilleures conditions. En dehors du fait qu'elle amène à des kilos superflus après l’accouchement, une prise de poids excessive peut avoir un retentissement sur la grossesse et sur l’accouchement. Elle peut en effet favoriser l’apparition d’un diabète gestationnel ou d’une hypertension artérielle.

Au cours du troisième trimestre, la prise de poids est la plus importante, et lorsque celle-ci est excessive, elle entraîne fréquemment une grande fatigue chez les femmes avec une sensation de forte pesanteur et des tiraillements douloureux dans le bas du ventre.
En général, le bébé n’hésite pas à "profiter" de cette prise de poids trop importante en grossissant plus qu’il ne le devrait pendant la grossesse. De ce fait, le travail peut être beaucoup plus long et laborieux. Enfin, l’augmentation de volume des tissus mous au niveau du vagin de la maman peut gêner la descente du bébé lors de l’expulsion et finalement aboutir à la pose de forceps pour permettre la naissance.

par Sophie Emond

  • Publié: 24/12/2013 00:15
  • Par Mark Andris
  • 1930 vues
comments powered by Disqus