Avoir une lymphangite quand on allaite

La lymphangite représente l’une des complications de l’allaitement maternel, mais elle reste sans gravité. Elle se caractérise par une plaque rouge et douloureuse sur l’un des deux seins qui est tendu, et s'accompagne d'une fièvre assez élevée et de frissons. Sa survenue est plutôt brutale et à la pression le lait s’écoule sans présence de pus.

Bien souvent, les mamans décident de stopper l’allaitement du fait de l’apparition de la fièvre. Or, il ne faut absolument pas arrêter les mises au sein qui évitent l’engorgement. Le traitement de la lymphangite repose sur quelques gestes simples comme l’application régulière de cataplasmes d’argile verte sur le sein douloureux.

Il est également préconisé de prendre de l’aspirine ainsi que des antalgiques de type paracétamol pendant 48 heures, ce qui permettra un allaitement moins douloureux. Au bout de deux jours, la fièvre doit s’estomper, le sein deviendra moins douloureux. Après quelques jours, la lactation pourra se poursuivre sans encombre.

par Sophie Emond

  • Publié: 22/01/2014 17:36
  • Par Mark Andris
  • 2162 vues
comments powered by Disqus