La voix sonne l'alarme

D'après des études menées sur la voix, elle serait révélatrice de l'état moral dans lequel se trouve une personne. Mitchell Wilkes, ingénieur électronicien à l'université Vanderbilt dans le Tennessee tire plusieurs conclusions des recherches menées sur un panel de patients comptant des dépressifs et des suicidaires. L'analyse de leurs interviews révèle des déplacements de fréquence vocale : les personnes suicidaires utilisent un spectre de fréquences vocales plus réduit lorsqu'elles prononcent les voyelles que celles qui sont simplement déprimées. Ces changements, que nous constatons tous naturellement, peuvent être dû aux bouleversements physiologiques provoqués par le stress. Mais si l'oreille permet de percevoir des modifications physiques de la voix chez un suicidaire, rien ne dit qu'elle saura être attentive à sa détresse.

  • Publié: 13/05/2019 14:33
  • Par Mark Andris
  • 19 vues
comments powered by Disqus