Les carences en zinc à l’origine de la malnutrition

Des chercheurs de la Netherlands Organization for scientific research (NWO) sont arrivés à la conclusion que les enfants indonésiens sont plus résistant aux maladies lorsqu'ils reçoivent un apport complémentaire en zinc.

Cette découverte est capitale car jusqu'à présent les enfants et les femmes enceintes ne recevaient simplement que des compléments alimentaires de type vitamines A, fer ou acides foliques.

Les études ont cependant prouvé que les carences en zinc entraînaient une diminution du taux de globules blancs, les cellules de défense de l'organisme.

Ces carences sont souvent le résultat d'une alimentation déséquilibrée, pauvre en matière animale, constituée essentiellement de végétaux et de céréales.

En donnant du zinc et du fer aux femmes enceintes, les scientifiques ont réussi à optimiser la santé des nouveaux nés. Cela devraient à terme limiter les problèmes d'immunodéficience dans les pays en voie de développement.

  • Publié: 03/04/2015 11:01
  • Par Mark Andris
  • 1994 vues
comments powered by Disqus