Viagra

Le Viagra améliore les symptômes de la voie urinaire chez les hommes qui souffrent de dysfonction érectile

Le Viagra (le citrate de sildénafil), utilisé pour traiter la dysfonction érectile, est également bénéfique pour les symptômes de la prostate et ceux de la voie urinaire inférieure lorsque ces symptômes sont associés à un élargissement de la prostate qui survient chez les patients qui souffrent de dysfonction érectile, selon une université américaine.

Le Docteur Kevin V. McVary, professeur d'urologie à l'École de Médecine Feinberg de l'Université Northwestern, a conduit une étude qu'il a présentée lors d'une réunion de la Sexual Medicine Society of North America le 21 novembre à New York.

Le Docteur McVary et d'autres ont mené un essai clinique en double aveugle avec un contrôle placebo sur le Viagra pendant 12 semaines. Les participants étaient tous âgés d'au moins 45 ans et souffraient de dysfonction érectile et de symptômes de la voie urinaire inférieure associés à une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). L'HBP est un élargissement de la prostate qui provoque une obstruction de l'urètre prostatique et, par conséquent, la rétention urinaire.

L'équipe du Docteur McVary a interrogé les participants pour découvrir s'ils avaient remarqué que leur fonction érectile avait changé et s'ils souffraient de symptômes de la voie urinaire inférieure associés à une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Les cliniciens ont également mesuré l'amour-propre des participants, leur qualité de vie et leur flot urinaire. Les résultats ont montré que les hommes qui prenaient du Viagra (soit le soir, soit 30 minutes avant les rapports sexuels) avaient vu leur fonction érectile s'améliorer de manière significative. C'était aussi le cas en ce qui concernait leur amour propre et leur qualité de vie. Les symptômes irritants et obstructifs de l'HBP ont été également réduits.

Plus de 50 pour cent des hommes âgés de plus de 40 ans éprouvent des difficultés pour obtenir, ou maintenir, une érection. Plus de la moitié des hommes âgés d'au moins 50 ans présentent des signes d'hyperplasie bénigne de la prostate. Il a été démontré que plus de 70 pour cent des hommes qui ont des symptômes d'hyperplasie bénigne de la prostate souffrent également de dysfonction érectile.

Il est fort possible que les résultats de cette étude aient des implications en ce qui concerne les causes des symptômes de la prostate et la présence concomitante d'une dysfonction érectile.

  • Publié: 15/10/2013 12:22
  • Par Mark Andris
  • 152032 vues
comments powered by Disqus