Viagra

Combiner la testostérone au Viagra n’améliorerait pas le traitement de la dysfonction érectile

Selon une nouvelle étude, prendre de la testostérone en plus du Viagra, plutôt que du Viagra seul, n’aurait aucun impact en matière d’érection pour les hommes qui présentent un faible niveau de testostérone.

« Il y avait beaucoup de raison de penser que cela marcherait, » déclare Matthew Spitzer chercheur et docteur en médecine à l’Université de Boston en faisant allusion à la pratique courante de combiner la testostérone et le Viagra. « J’ai été surpris de constater qu’en fait, cela ne marchait pas. »

L’étude, publiée dans la revue Annals of Internal Medicine, était solide et la plus large de ce genre, « mais cela changera-t-il la pratique ? Je ne le pense pas, » déclare l’urologue Jason Hedges, docteur en médecine et titulaire d’un doctorat de l’Université des Sciences et de la Santé de l’Oregon à Portland. Il n’a pas participé à l’étude.

« Si l’on peut établir un lien entre un faible taux de testostérone et la dysfonction érectile, il s’agit néanmoins bien de problèmes distincts, et je les traite ainsi, » explique Michael Eisenberg, docteur en médecine, qui, lui non plus, n’a pas participé à l’étude. « Je ne pense pas que traiter un faible niveau de testostérone améliore la dysfonction érectile, mais cela augmente certainement la libido et l’appétit sexuel,» explique M. Eisenberg, professeur assistant d’urologie à l’École de médecine de l’Université de Standford.

Selon M. Spitzer, « Ajouter de la testostérone au Viagra ne présente aucun avantage. » Il remarque cependant que chaque cas est unique. « Un traitement est une situation très personnelle, et cette étude ne représente pas le cas de tous les hommes. Si l’utilisation des deux vous est utile, vous ne devriez pas avoir de crainte à continuer cette thérapie combinée. »

Testostérone et Viagra

L’équipe de M. Spitzer a étudié sur 14 semaines 140 hommes ayant un faible niveau de testostérone. Tous les hommes ont pris du Viagra. Un groupe a reçu en plus de la testostérone en gel, tandis que l’autre a reçu un placebo.

Durant l’étude, les hommes ont noté la fréquence de leurs rapports sexuels et ont évalué leur satisfaction sexuelle, leur désir sexuel et leurs orgasmes, ainsi que leur capacité à avoir et à maintenir une érection.

Pour chaque catégorie, les deux groupes ont fait état de scores similaire. En moyenne, la fonction érectile des hommes s’est améliorée, qu’ils appartiennent ou pas au groupe ayant reçu de la testostérone.

Le traitement administré aux participants de l’étude n’était « pas une cure complète, mais les améliorations sont été substantielles », selon M. Spitzer.

D’après M. Spitzer, cette étude est aussi une façon de nous rappeler que nous ne connaissons pas encore tous les aspects du fonctionnement des médicaments comme le Viagra. Pour lui, le fait que le Viagra (Sildenafil) semble contribuer à augmenter légèrement le niveau de testostérone est une découverte surprenante.

« Avant cette étude, je ne pensais pas que le Sildenafil pouvait être un médicament qui augmente la testostérone, » explique M. Spitzer. « Cela soulève beaucoup de questions. C’est difficile à expliquer et je vais me pencher sur cette question. »

Selon J. Hedges, lorsqu’un patient souffre de dysfonction érectile, il fait systématiquement des tests pour détecter un éventuel faible taux de testostérone. Si ce taux est effectivement bas et que le patient présente d’autres symptômes de faible niveau de testostérone, il commence souvent par prescrire une thérapie de remplacement de la testostérone.

« Il semble que la testostérone déclenche des voies de signalisation qui sont importantes pour l’érection, » explique J. Hedges. « Ce qui est courant, c’est d’essayer la testostérone puis d’ajouter [du Viagra ou un autre médicament contre la dysfonction érectile] si besoin. La plupart du temps, la testostérone ne suffit pas à résoudre tous les problèmes. »

J. Hedges et M. Spitzer ne font état d’aucun conflit d’intérêt en lien avec l’étude. M. Eisenberg déclare avoir reçu un financement d’un groupe pharmaceutique pour étudier l’impact de la testostérone sur la santé.

  • Publié: 15/10/2013 12:40
  • Par Mark Andris
  • 151988 vues
comments powered by Disqus