Viagra

Autres effets du Viagra

Les études conduites jusqu'à présent montrent que les produits utilisés dans le traitement de la dysfonction érectile ont d'autres effets, la plupart positifs

Depuis que le Viagra (le sildénafil) a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) en 1998, l'expression 'dysfonction érectile' n'est plus réservée au monde scientifique, et ce probablement au détriment des parents qui ne veulent pas vraiment répondre aux questions de leurs enfants suite à un programme télévisuel ou à une publicité abordant cette condition. Mais, grâce au sildénafil et par la suite à la mise au marché du Levitra (le vardéfanil) et du Cialis (le tadalafil), de nombreux hommes ont trouvé une solution à un problème qu'auparavant ils ne désiraient pas mentionner.

“Étant donné que de plus en plus d'hommes recherchent une thérapie pour traiter leur dysfonction sexuelle, il est de plus en plus important que les cliniciens soient informés des mécanismes et des effets systémiques de ces produits,” a déclaré le Docteur Ernst R. Schwarz (Ph.D), un cardiologue au Centre Médical de Cedars-Sinai. Ce centre se spécialise dans les thérapies visant à traiter des patients qui souffrent à la fois de dysfonction sexuelle, de problèmes cardiaques, de diabète, d'hypertension et d'autres conditions connectées à celles-ci.

Schwarz et ses collaborateurs ont récemment conclu une revue de la littérature médicale, ainsi qu'une revue de leurs propres résultats et données cliniques, afin de déterminer ce que le monde scientifique savait des effets long terme que ce type de produits exerçait sur d'autres organes. Leurs résultats ont été publiés dans l'édition de l'International Journal of Impotence Research du 8 juin 2006.

Les études jusqu'à présent suggéraient que ces produits, surnommés inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5, produisaient principalement des effets bénéfiques sur d'autres organes. La FDA a récemment approuvé la nouvelle formulation du sildénafil pour le traitement de l'hypertension pulmonaire primaire, une condition qui a tendance à survenir chez les femmes de jeune âge, et qui est caractérisée par une tension pulmonaire qui peut entraîner une insuffisance cardiaque et une mort précoce.

“Si nous considérons les effets secondaires que les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 ont sur le sang, le cœur, les poumons et la circulation cérébrale, très peu sont négatifs. Par contre, l'inverse est vrai. Les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 exercent des effets positifs sur l'hypertension pulmonaire primaire, ainsi que sur des conditions telles que l'insuffisance et l'ischémie cardiaques,”, a déclaré Schwarz. “Le seul problème c'est que les données que nous avons recueillies ne portent que sur des études relativement courtes. Le Viagra est sur le marché depuis 1998 et les deux autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 ont été approuvés par la FDA en 2003. Par conséquent, nous ne possédons pas d'études longitudinales. Cependant, ces produits sont sur le marché depuis plusieurs années et aucun effet secondaire long terme n'a été noté.

Bien que ces trois produits soient légèrement différents, ils possèdent de nombreuses propriétés en commun et limitent l'activité de l'enzyme phosphodiestérase de type 5 que l'on trouve dans les tissus et les vaisseaux du pénis, les plaquettes et les muscles lisses des vaisseaux sanguins.En ce qui concerne le traitement de la dysfonction érectile, l'inhibition de l'enzyme cause une augmentation des niveaux de guanosine monophosphate cyclique (GMPc) et d'oxyde de nitrite (NO), deux substances biochimiques qui facilitent la relaxation des muscles lisses et la circulation du sang dans les tissus érectiles du pénis.

Selon cet article, les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 peuvent être efficaces pour traiter la dysfonction érectile même chez les patients qui souffrent de diabète, chez les patients âgés et chez les patients qui souffrent d'une maladie ischémique du cœur (la circulation est réduite à la suite de l'accumulation de plaque dans les artères coronaires). De plus, selon les auteurs, “étant donné que l'enzyme phosphodiestérase de type 5 est présent dans les muscles lisses des artères et des veines systémiques, l'utilisation d'inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 a révélé de nombreux effets cardio-vasculaires”.

“Au début, l'intention était de développer des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 afin de traiter l'angine de poitrine, c'est à dire les douleurs qui apparaissent lorsque le cœur est privé d'oxygène,” a déclaré Schwarz. Ainsi, leurs effets sur le cœur semblent tous être bénéfiques. Les nitrates et les autres substances communément utilisées améliorent la circulation et l'oxygénation du myocarde et ont tous un effet secondaire qui consiste à dévier du sang des zones ischémiques pour améliorer la circulation dans le zones dites 'normales'.

Par contre, les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 améliorent la circulation y compris dans les zones où un blocage artériel est présent, ce qui confère au myocarde un effet protecteur.

Le fait que ces produits puissent avoir un impact positif sur la fonction visuelle a causé la controverse lorsque un lien a été découvert entre les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 et des cas où des patients avaient perdu la vision. Un certain nombre d'actions en justice ont été engagée l'année dernière contre le producteur du Viagra. Par contre, selon les auteurs de l'article, “l'analyse des données des études cliniques chez plus de 13,000 hommes et plus de 35,000 patient-années d'observation” ont trouvé que le risque de développer un problème visuel était similaire au risque de développer un tel problème dans l'ensemble de la population. Même si un certain nombre de cas a été noté en ce qui concerne les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5, ces données qui ont été publiés récemment n'indiquent pas une augmentation de l'incidence de la neuropathie optique ischémique antérieure non artéritique (NOIA-NA) chez les hommes qui ont reçu un inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5”, selon l'article.

  • Publié: 18/10/2013 15:15
  • Par Mark Andris
  • 151961 vues
comments powered by Disqus