Le Jet lag : remettez les pendules à l'heure

Le Jet lag : remettez les pendules à l
Le Jet lag : remettez les pendules à l'heure

Les vacances ont été pour de nombreuses personnes l'occasion de découvrir des contrées éloignées… Seulement, au moment de rentrer chez soi, en plus de la petite déprime, le jet lag vient semer le trouble dans notre horloge biologique interne. Fatigue, insomnies, troubles digestifs, tous les symptômes liés au décalage horaire nous assaillent de manière inévitable. Et pour nous remettre de ce mal, il nous faudrait pas moins d'une journée, à une journée et demie par fuseau horaire traversé. Alors quels sont les moyens de récupérer efficacement et pourquoi sommes-nous si sensibles aux changements horaires ? On remet les pendules à l'heure…

Jet lag

Troubles de l'organisme, fatigue, sensation de déphasage, voire de déprime, le jet lag se manifeste dès le quatrième fuseau horaire franchi. Réaction normale de l'organisme, nous mettrons quelques jours, voire quelques semaines pour certains, pour recaler tous nos paramètres biologiques. La perturbation du sommeil est l'effet le plus marqué de cette désynchronisation de l'horloge interne. Les effets du décalage horaire ne sont pas un mythe, il s'agit d'un phénomène reconnu par la science.

Qui est affecté ?

Tout le monde peut être affecté par le décalage horaire, même si les effets du décalage horaire sont variables en fonction des personnes. Les petits dormeurs ou les "couche-tard" se réadaptent plus facilement que les amateurs de grasse matinée ! Certaines personnes sont naturellement plus résistantes et n'éprouvent que de légers symptômes, alors que d'autres, plus fragiles, seront perturbées pendant plusieurs jours.

Le sens du trajet aussi a son importance puisque les voyages vers l'est sont plus fatigants que vers l'ouest tout simplement, car l'organisme a davantage de facilité à rallonger sa journée qu'à l'écourter.

Le trouble affectif saisonnier

Fonctionnant sur le même schéma que le décalage horaire, les changements saisonniers parasitent aussi nos rythmes biologiques. Le trouble affectif saisonnier toucherait ainsi jusqu’à 20% des gens. Cette affection qui apparait au début de la saison froide, date du début de la baisse de température et de la luminosité, dure jusqu’au printemps, au retour du soleil. La luminosité passe de 100 000 lux en été à 1500 les journées d’hiver et cette variation modifie la sécrétion de la mélatonine. Ce neuromédiateur du sommeil règle l’horloge interne de notre organisme.

Les astuces "anti jet lag"

Pour contrer les effets néfastes du décalage horaire, quelques règles de précaution sont à prendre avant, pendant et après votre voyage.

Buvez…

En avion, il faut boire beaucoup plus qu'en temps normal. Il est ainsi recommandé de boire deux litres d'eau pour un vol de huit heures. Si cela vous semble beaucoup, sachez que boire de l'eau, aide particulièrement votre organisme à faire face. Enfin, dites non à l'alcool ! Même s'il vous détend, ses effets secondaires peuvent accroître les symptômes du jet lag à l'arrivée.

Mangez bien

Pour ne pas fatiguer votre organisme, prévoyez des repas légers et une digestion facile. Préférez manger aux nouvelles heures de repas dictées par votre montre. Sachez également privilégier certains aliments pour rester éveillé ou, au contraire, trouver le sommeil : les protéines permettent de rester éveillé plus longtemps quant aux glucides, elles vous aideront à dormir.

Remettre ses pendules à l'heure

Si vous partez en voyage dans quelques jours, prenez dès maintenant de l'avance en retardant votre heure de coucher d'une heure les trois derniers soirs, avant le départ. Si cette technique marche très bien et aide à se "rephaser" efficacement, elle est moins efficace pour des très longs voyages (plus de six fuseaux horaires traversés).

Dans l'avion aussi, mettez-vous directement à l'heure de votre pays de destination. Montres, téléphones portables, réglez les heures pour mieux changer de rythme.

Pendant votre voyage, n'oubliez pas enfin, que respecter le rythme du fuseau horaire dans lequel vous vous trouvez, vous permet de vous réguler plus facilement. Prenez vos repas et allez vous coucher en même temps que les gens du coin.

La luminothérapie

Utilisée par des personnes qui souffrent de dépression saisonnière, la luminothérapie est une des façons de traiter les dérèglements causés par les changements horaires. Chez les patients victimes de dépression saisonnière, des séances de luminothérapie sont prescrites. A raison d'une trentaine de minutes par jour près d'une source lumineuse un peu particulière, la luminothérapie régule notre production de mélatonine. Au contact de la lumière, notre organisme stoppe la production d'une hormone appelée la mélatonine, qui provoque la sensation d'endormissement. Dans le cas d'un voyage vers l'ouest, où vous devez faire face à la fatigue, il est conseillé de sortir vous aérer au grand jour et de rester au maximum dans des pièces bien éclairées.

Le sport, pour se remettre dans le rythme

Pratiquer du sport aussi est une excellente façon de se rephaser plus rapidement. L'exercice physique stimule notre vigilance. Si vous devez rester éveillée, sortez donc à l'extérieur, (pour être à la lumière) faire une bonne marche.

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus

Rubriques


Catégories