Vieillissement sexuel chez l'homme

Vieillissement sexuel chez l
Vieillissement sexuel chez l'homme

La sexualité des aînés est donc à l'ordre du jour. En effet, cet espace de vie peut-il se concevoir dans l'isolement que représente l'absence de vie sexuelle ? Toute une génération de seniors s'y refuse et se tourne vers la médecine pour chercher des réponses à son questionnement.

Et les questions sont nombreuses, suscitées en particulier par les disparités observées. Dans les années soixante-dix, Charlie Chaplin fait un enfant à quatre-vingts ans passés, alors que Romain Gary, lui, publie : Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable, dans lequel le lecteur entre dans l'intimité du héros, un quinquagénaire qui refuse le déclin de sa vie sexuelle.

Des hommes comme Paul Newman, Clint Eastwood ou Sean Connery ont pris des rides bien sûr, mais n'ont pas perdu un pouce de leur pouvoir de séduction. En parallèle, il n'est pas rare de rencontrer des hommes qui vous expliquent que pour eux, "çà" s'est arrêté à 50 ans, ou qu'ils font lit à part depuis le "retour d'âge" de leur femme. Comment s'y retrouver ?

Une limite d'âge à la sexualité ?

On entend souvent dire qu'il y aurait une limite d'âge pour la sexualité, une sorte de mise à la retraite du sexe, comme pour le travail par exemple ? Mais comment définir la limite d'âge qui y correspondrait et qui ne semble pas toucher tout le monde de la même manière.

Le sexe ne semble pas s'arrêter avec l'âge chez tout le monde. Il existe de multiples manières de vivre sa ménopause ou son andropause.

Y aurait-il des horloges différentes pour chacun de nous qui rythmeraient différemment la vie sexuelle des individus ? Et sur quels repères de temps pourrait-on régler le début et la fin de sa sexualité ?

Les repères physiologiques sont les plus concrets, les plus facilement évaluables, car reproductibles et propres à l'espèce humaine.

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus


Catégories