Canicule, mieux vaut s’y préparer !

Ces derniers jours donnent un aperçu des difficultés qui nous guettent quand le thermomètre frise la trentaine ! Et cela pourrait durer, même si ce ne sont que des prévisions. Dans cette hypothèse, mieux vaut s’attendre au pire. D’autant que la chaleur ne fait pas bon ménage avec la pollution.

En priorité, pensons aux enfants en bas âge et aux personnes âgées qui expriment mal leurs besoins et sont particulièrement à risque du fait d’une déshydratation rapide. Il est essentiel de les protéger du soleil en fermant volets, rideaux et stores ; de leur donner régulièrement à boire ; de les rafraîchir en utilisant tous les moyens dont on dispose (ventilateur, climatiseur, brumisateur, douche fraîche…). Et si elles doivent impérativement sortir aux heures chaudes, veillez à les installer à l’ombre ou dans un endroit frais. Quant aux malades chroniques, invitons-les à consulter leur médecin pour des conseils individuels ! Et, faut-il le rappeler, un enfant en bas âge ne doit JAMAIS être laissé seul dans une voiture, même pour un court instant.

Voyons maintenant les consignes pour Monsieur ou Madame Tout-le-monde qui n’ont pas toujours la possibilité de fuir la chaleur. Pardonnez-moi cette répétition annuelle qui doit vous paraître fastidieuse, mais mieux vaut prévenir que guérir. Buvez au minimum un bon litre et demi par jour : de l’eau de préférence, notamment riche en sels minéraux, des soupes… Évitez les boissons alcoolisées favorisant la déshydratation, les sodas sucrés et les cafés bien forts pour leur effet diurétique. Optez plutôt, si votre tube digestif vous l’autorise, pour des aliments gorgés d’eau comme certains fruits (pastèque…) ou crudités (concombre…) et une alimentation fragmentée dans la journée. Rappelons aussi que ce n’est pas en période de canicule, et encore moins entre 11 heures et 16 heures, que l’on s’adonne à la course à pied ou autres activités physiques de plein air !

Ayez également si possible une attitude solidaire envers toutes les personnes de votre connaissance seules, âgées ou dépendantes. Si vous ne pouvez pas vous-même les prendre en

par Dr Myriam Lainé-Régnié

  • Publié: 16/03/2014 08:39
  • Par Mark Andris
  • 2196 vues
comments powered by Disqus