Vin rouge: le paradoxe français élucidé

Le mécanisme du "french paradox" vient d’être mis à jour par une équipe de l’Inserm. Les chercheurs ont pu expliquer comment les polyols contenus dans les vins rouges pouvaient diminuer le risque de survenue de maladies cardiovasculaires. Le mécanisme d’action de ces substances est en fait basé sur l’activation de récepteurs aux œstrogènes (hormones féminines… mais aussi masculines !), déclenchant ainsi des phénomènes de protection cellulaire.

Les bienfaits de la consommation modérée de vin rouge (1 à 2 verres par jour) sur notre santé sont donc maintenant prouvés. Mais attention, cela ne doit pas vous inciter à des abus : seulement de 1 à 2 verres de vin par jour au maximum sont conseillés. Cette découverte pourrait ouvrir des portes vers la recherche de nouveaux médicaments dans le domaine de la prévention cardiovasculaire…

par Caroline Pombourq

  • Publié: 15/02/2014 00:56
  • Par Mark Andris
  • 1935 vues
comments powered by Disqus