Impuissance : gérez-la à deux !

A quoi est liée l'impuissance ?

L'impuissance peut survenir à tout âge chez l'homme adulte. Elle se manifeste par l'absence totale ou partielle d'érection et peut être provoquée par des troubles d'origine organique ou psychologique.

Les causes organiques sont liées à certaines pathologies qui affectent les organes de l'érection (nerfs, vaisseaux sanguins, corps caverneux), comme le diabète, l'artériosclérose, l'artérite mais aussi l'alcoolisme, le tabagisme ou la toxicomanie. L'impuissance peut également survenir à la suite d'une intervention chirurgicale (ablation de la prostate, de la vessie ou du rectum) ou d'une lésion de la moelle épinière. Enfin, elle peut être consécutive à la prise de certains médicaments (notamment antihypertenseurs et psychotropes).

Plus personnels et souvent plus mal vécus, des troubles d'ordre psychologique peuvent être incriminés. L'impuissance peut être liée à une angoisse excessive au moment du rapport amoureux, apparaître après un ou plusieurs échecs sexuels vécus comme dévalorisants vis-à-vis de la partenaire, ou encore témoigner d'une trouble affectif personnel plus profond.

L'angoisse de l'impuissance chez l'homme

Lorsqu'il se sent devenir impuissant, l'homme est blessé au plus profond de lui-même. En effet, il pense que sa capacité à avoir une érection est la preuve de sa virilité.

Il est obnubilé par la peur de l'échec. Cette angoisse entre en compétition avec son propre désir et rend souvent l'érection impossible. Un cercle vicieux qui peut être difficile à rompre.

L'homme impuissant a souvent tendance à se replier sur lui-même. Si c'est le cas de votre compagnon, ne faites pas comme si de rien n'était. Il faut réussir à parler en confiance, sans dramatiser.

Comment en sortir ?

Si votre compagnon traverse une phase d'impuissance, affrontez le problème. Commencez par en parler en couple pour le rassurer. Et si le phénomène dure, n'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin ou d'un sexologue. Que l'impuissance témoigne d'un trouble mécanique ou d'un malaise personnel, il faut lui trouver une solution afin que l'homme et le couple retrouvent toute leur sérénité.

Lorsque l'origine de l'impuissance est organique, le médecin met en place un traitement spécifique de la pathologie concernée.

Si des troubles d'ordre affectif sont en cause, il est nécessaire d'avoir recours à de la relaxation ou à une psychothérapie. Ce type de thérapie peut ou non associer la partenaire. Le rôle de la femme est alors primordial : plus celle-ci se sent concernée et s'investit, plus le rétablissement est rapide.

Pour sortir de l'impuissance, l'homme doit être "déconditionné", ce qui demande du temps. On considère que dix rapports sexuels réussis (soit environ 2 mois) sont nécessaires pour que l'angoisse de la performance finisse par s'effacer.

Enfin, quelle que soit la cause de l'impuissance, le Sildénafil (Viagra) par voie orale est efficace dans 70% des cas. Rappelons cependant que dans un tel domaine, l'automédication est à éviter absolument. Seule une consultation chez un médecin peut vous aider à trouver un traitement adapté.

Quels sont les mécanismes du plaisir chez l'homme ?

L'érection est un phénomène complexe. Elle correspond à la réponse des organes sexuels à un message transmis par le cerveau. Elle est déclenchée par une stimulation érotique (contact, caresse, vision agréable...). Les organes érectiles (corps caverneux et spongieux) se gorgent de sang et gonflent comme une éponge. La verge grossit, s'allonge et durcit.

L'éjaculation correspond à la dernière phase de la courbe d'excitation : elle se manifeste par des contractions de l'ensemble de la zone génitale (prostate, urètre, muscles du périnée...) qui projettent le sperme à travers le méat urétral.

Liens vers des médicaments

  • Publié: 17/11/2013 21:52
  • Par Mark Andris
  • 2407 vues
comments powered by Disqus