Les Génériques Étant Bientôt Au point, Les Fabricants Modifient Leurs Médications

Les Génériques Étant Bientôt Au point, Les Fabricants Modifient Leurs Médications
Les Génériques Étant Bientôt Au point, Les Fabricants Modifient Leurs Médications

Compte tenu de la compétition des génériques que rencontre sa “petite pilule bleue,” Pfizer a récemment commercialisé au Mexique une forme de Viagra facile à mâcher. Connue sous le nom de Viagra Jet, Pfizer prévoit de la distribuer dans d’autres pays en voie de développement voir même aux États-Unis.

Un autre médicament contre les troubles de l’érection présenté sous forme de comprimé soluble, Levitra, est d’ores et déjà commercialisé dans neuf pays européens et le sera peut-être aux États-Unis dès le mois prochain sous le nom de Staxyn. Cette nouvelle forme qui pétille et de dissout en quelques secondes se présente comme une petite boîte noire de poche et est destinée aux hommes qui désirent pouvoir la prendre de façon discrète sans eau.

Les ventes du troisième médicament contre les troubles de l’érection commercialisé depuis huit ans, Cialis, sont en plein essor en raison de deux idées qui l’ont rendu extrêmement populaire : une pilule quotidienne avec un effet pouvant durer jusqu’à 36 heures.

On s’attend à ce que les ventes de Cialis dépassent celles du Viagra et qu’il arrive en tête du marché mondial cette année.

Le marché des médicaments contre la dysfonction érectile représente plus de 5 milliards de dollar par an et concerne des dizaines de millions d’hommes. Ce marché est en plein essor à cause des nouvelles applications en cours de développement destinées à lutter contre les génériques à bas prix.

 Des ‘gadgets’, ce terme est peut-être un peu fort mais c’est ce dont il s’agit lorsque l’on cherche à lancer et donner une identité à une nouvelle marque, déclare le Dr. Joseph P. Alukal, médecin professeur assistant et directeur de santé reproductive à la faculté de médecine de l'Université de New York. Un nouveau produit, plus abordable et se présentant sous une forme nouvelle – tous ces éléments peuvent inciter les patients à tenter l’expérience.

Au Brésil des recherches visent à améliorer la rapidité d’action des ces médicaments, en augmentant le flux sanguin par un effet relaxant des cellules musculaires lisses. Les pilules actuelles pénètrent indirectement dans la circulation sanguine par l’estomac, les intestins et le foie. Cette nouvelle formule pénètrerait de façon plus directe en se dissolvant sous la langue dans un environnement riche en capillaires, ce qui permettrait d’augmenter le flux sanguin en 10 à 15 minutes. Ces recherches brésiliennes concernent une forme de Viagra générique mais ne sont pas sponsorisées par Pfizer.

Dans une interview, la vice-présidente du développement commercial international chez Pfizer, Susan O’Connor, a déclaré que l’expérience mexicaine Viagra Jet indiquerait si la forme à mâcher du médicament pourrait avoir un avenir prometteur dans d’autres pays, notamment dans les pays en voie de développement. Des études ont démontré que la plupart des mexicains utilisant le Viagra le réduisaient en poudre pour l’avaler plus facilement ou bien en espérant que cela rendrait son action plus rapide.

Pour expliciter le fait que le médicament soit testé au Mexique, Ms. O’Connor fait référence aux préférences des patients identifiées lors de l’étude de marché. Dans les pays en voie de développement, le Mexique apparaît comme le marché le plus important pour le Viagra cumulant des ventes de près de 55 millions de dollars l’année dernière. A ce stade, Pfizer ne prévoit pas de commercialiser le Viagra Jet sur le marché américain.

Lorsque le brevet expirera aux États-Unis d’ici un an, Pitzer mènera une guerre sans relâche pour que les génériques à bas prix soient tenus à distance dans le commerce. Le médicament générique ne coûtera qu’une infime partie du montant actuel de 10$ pour une pilule.

En parallèle, Bayer a commencé à commercialiser depuis mars dernier la forme soluble de son Levitra en Autriche, France, Hongrie, Allemagne, Espagne, Pologne, Suède, Danemark et Grande-Bretagne. Les comprimés orodispersibles de ce médicament s’appellent Levitra ODT. Ils sont vendus dans un emballage fin et noir de la taille d’une demi-douzaine de cartes de crédit superposées, à raison de quatre pilules sur une petite carte que l’on fait glisser.

C’est un format de poche, discret qui lui confère un avantage certain sur ses concurrents, déclare Thomas Proske, responsable international de la marque Levitra pour le Bayer Healthcare.

La même pilule a été approuvée en juin dernier aux États-Unis sous le nom de Staxyn. D’après Jess Macnaught, directeur commercial chez Burgopak Design and Packaging – la compagnie londonienne à l’origine du nouvel emballage noir – ce médicament sera disponible en pharmacie dès ce mois-ci. GlaxoSmithKline et Merck ont obtenu la licence de Bayer pour les États-Unis, mais se sont refusés à révéler la date de commercialisation du médicament. Ils avaient annoncé l’année dernière que Staxyn serait disponible en pharmacie fin 2010.

D’après les données collectées sur cette industrie par IMS Health, les ventes mondiales de médicaments contre les troubles érectiles ont augmenté de 6,9 pourcent en 2012 pour atteindre 5 milliards de dollars et de 4,7 pourcent en 2009.

D’après le Dr. Alukal de l’Université de New York, Staxyn pourrait être vendu à un prix bien plus avantageux que le prix actuel du Levitra et autres pilules, afin de faire concurrence au Viagra générique. Aucun ordre de prix n’a encore été révélé.

Je suppose qu’il pourrait facilement conquérir une part du marché en raison de sa facilité de prise, mais au final, le prix reste l’enjeu principal, affirme le Dr. Alukal. Il semblerait d’après lui que d’autres compagnies - avec lesquelles il ne travaille pas – auraient mentionné des coûts inférieurs à 10$ la pilule.

Actuellement la compagnie à l’origine de ce produit, Pfizer, porte toute son attention sur la préservation de l’intégrité et des prix de la marque Viagra.

Ancien agent du F.B.I. désormais responsable des opérations de sécurité de la compagnie aux Amériques, Patrick Ford déclare que le Viagra est le produit le plus contrefait au monde.

Pfizer utilise également sa puissance juridique contre les potentiels concurrents génériques. Pfizer possède deux brevets pour le Viagra, l’un pour sa composition chimique expirant en 2012 et l’autre contre l’impuissance expirant en 2019. Pfizer a intenté en mars 2010 un procès contre la plus importante compagnie fabricant des médicaments génériques - Teva Pharmaceutical Industries - pour violation du brevet d’utilisation. Le procès est en cours en Virginie.

Un porte-parole de Pfizer, MacKay Jimeson, a déclaré que la compagnie était assez confiante de pouvoir conserver son brevet jusqu’en 2019 mais les analystes du secteur n’ont pas la même opinion.

La violation de brevet risque de ne pas être recevable devant une cour, déclare C. Anthony Butler analyste pharmaceutique chez Barclays Capital. La plupart – si ce n’est tous – les analystes croient que le médicament sera dépassé avant même que le brevet de composition n’arrive à échéance. L

e brevet de composition chimique expirera le 27 mars 2012. Il se peut que Pfizer puisse le prolonger de six mois jusqu’en septembre 2012, grâce à la loi fédérale Best Pharmaceuticals for Children Act (textes de lois sur les meilleurs produits pharmaceutiques pour l’enfant). Le rôle de cette loi est d’encourager les compagnies pharmaceutiques à développer des médicaments pour l’enfant, ce qui est relativement difficile et assez peu lucratif.

Dans ce cas ce n’est pas le Viagra qui serait testé chez l’enfant mais le Revatio, une formulation contenant le même composé chimique, le sildénafil, reconnu pour le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire, une maladie rare et dangereuse qui touche des centaines d’enfants aux États-Unis. Mr. Jimeson a déclaré que la compagnie travaille en étroite collaboration avec la Food and Drug Administration (agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour mettre au point le protocole des tests pédiatriques du Revatio et ainsi éventuellement prolonger le brevet de composition chimique qui permettrait de protéger le Viagra et de maintenir son prix actuel.

De nombreux hommes espèrent une baisse du prix du Viagra depuis des années et il se pourrait que leur rêve devienne réalité dès l’année prochaine.

D’autres chercheurs testent de nouvelles utilisations possibles du Viagra, mais ces recherches ne sont pas financées par Pfizer. L’Université de Boston le teste sous forme d’un gel de testostérone chez les hommes de 40 à 70 ans. Au Brésil où le brevet a expiré l’an passé, le Laboratório Teuto Brasileiro a présenté un avis d’intention de le tester sous forme de comprimés solubles à placer sous la langue et agissant en plus ou moins 10 min. Pfizer qui possède 40 pourcent du laboratoire déclare que ce dernier n’a pas encore entamé les recherches.

De son côté Eli Lilly n’envisage pas de développer des formes à mâcher ou solubles ou autres de ses comprimés Cialis. À quoi bon ? Depuis sa commercialisation en 2003 les ventes de Cialis ne cessent d’augmenter jusqu’à atteindre 1,7 milliards de dollars l’année dernière, approchant les 1,9 milliards de dollars réalisés par les ventes de Viagra. La société d’investissements en soins de santé Leerink Swann estime que les ventes de Cialis dépasseront celles du Viagra en 2011 et les surpasseront de loin à l’horizon 2012.

Shawn Heffern, directeur commercial de Cialis chez Lilly aux États-Unis déclare Je ne pourrai être plus heureux.

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus

Données connexes



Catégories