Cialis chez les hommes souffrant de cancer de la prostate

Cialis chez les hommes souffrant de cancer de la prostate
Cialis chez les hommes souffrant de cancer de la prostate

L’étude rapporte qu’environ 40 pourcent des hommes suivant une radiothérapie pour traiter leur cancer de la prostate souffrent par la suite de dysfonction érectile. L’objectif des chercheurs était de vérifier si l’impuissance pouvait être vaincue en prenant du Cialis (tadalafil) tout au long de la radiothérapie.

Une différence minime fut observée entre la prise du Cialis et la prise d’une pilule placebo.

Il ne semble pas nécessaire de prendre du Cialis lors d’un traitement par radiothérapie du cancer de la prostate, déclare le Dr. Thomas Pisansky, chercheur principal de l’étude et professeur de radio-oncologie à la Mayo Clinic.

Mayo Clinic

Cialis ne devrait être utilisé que lorsque les troubles de l’érection sont avérés, ajoute-t-il. En partie financé par le fabricant de Cialis, Eli Lilly & Co., le rapport fut publié le 2 avril dans le Journal of the American Medical Association. L’Institut National du Cancer des États-Unis a également financé une partie de cette étude.

Directeur du département d’urologie au Lenox Hill Hospital de New York, le Dr. David Samadi déclare La radiothérapie est le traitement le plus courant du cancer de la prostate et les troubles de l’érection sont un effet secondaire courant chez de nombreux patients.

L’étude montre clairement qu’aucun résultat ne prouve que l’utilisation de médicaments tels que Cialis, Viagra et Levitra ne peuvent empêcher les troubles de l’érection consécutifs à une radiothérapie, affirme Samadi bien que n’ayant pas pris part à l’étude.

Tout traitement entraîne des effets secondaires. Un entretien en amont du traitement au sujet de ces possibles effets secondaires avec un urologue et le radio-oncologue fait parti du processus de décision, déclare Samadi.

Lors de cette étude, l’équipe de Pisansky a sélectionné 242 hommes atteints du cancer de la prostate et leur a aléatoirement administré durant 24 semaines des doses de Cialis ou de placebo dès le début de leur radiothérapie.

Après 28 à 30 semaines de radiothérapie, les chercheurs ont découvert que 79 pourcent des hommes prenant le Cialis étaient capables de maintenir une érection contre 74 pourcent pour ceux prenant les pilules placebo, soit une différence de 5 pourcent.

Après un an, aucune différence significative entre le groupe prenant le placebo et celui prenant le Cialis n’était remarquable : 72 pourcent des hommes prenant du Cialis et 71 pourcent de ceux prenant le placebo étaient capables de maintenir une érection.

De plus, la prise du Cialis ne permettait pas de noter une amélioration du fonctionnement sexuel en général, ni même de la satisfaction. De même, les partenaires des hommes prenant du Cialis n’ont pas constaté d’amélioration notable de la satisfaction sexuelle.

Directeur de médecine sexuelle et de la reproduction au North Shore LIJ Health System à Great Neck, N.Y., le Dr. Bruce Gilbert soulève un problème.

Il y a un problème avec cette étude. Les données prises en compte sont subjectives car elles sont liées au niveau de satisfaction de l’érection. Nous ne savons donc pas si le patient a réellement un problème pour avoir une érection, tout ce que nous savons est basé que ce qu’il nous en dit, déclare Gilbert.

La vraie question réside donc dans les dégâts causés par la radiothérapie. Si les nerfs sont touchés, les médicaments tels que Cialis resteront inefficaces car ils agissent sur la circulation sanguine, explique Gilbert.

Il ajoute même Votre capacité à maintenir une érection sera affectée que vous subissiez une opération ou une radiothérapie. Lorsque vous traitez le cancer, vous traitez le cancer. On peut toujours s’occuper des effets secondaires a posteriori, déclare-t-il.

Gilbert affirme que des traitements sont disponibles. La plupart des gens trouveront une solution à leurs problèmes sexuels, dit-il. Un grand nombre de médicaments existent, on peut éventuellement faire des injections et il existe toujours d’autres alternatives.

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus

Rubriques


Catégories