Les bienfaits de l’Internet sur les petites entreprises

Les bienfaits de l’Internet sur les petites entreprises
Les bienfaits de l’Internet sur les petites entreprises

Plus dynamiques, plus exportatrices, plus innovatrices et plus généreuses avec leurs employés. Joli constat non ? Une récente étude de l’Insee, menée en 1997, montre comment les entreprises qui ont choisi de se brancher sur la Toile ont pris une bonne longueur d’avance sur leurs concurrentes restées en dehors du réseau mondial.

En 1997, ces PME «branchées» représentaient 11 % des quelque 152 000 entreprises industrielles de moins de 20 salariés. Mais elles contribuaient pour 15% au chiffre d'affaires total de l'ensemble de ces sociétés et employaient 14% des salariés.

Chez elles, la progression de l'activité est beaucoup plus rapide qu'ailleurs : en 1997, leur chiffre d'affaires annuel (3,3 millions de francs, 0,50 million d’euros) a augmenté de 7,2%, soit deux fois plus que chez les entreprises informatisées mais non présentes sur le Web.

Autre particularité de ces entreprises branchées : elles exportent deux fois plus que les autres (12,7 % de leur chiffre d'affaires, contre 6,2%). Plus d'une PME internaute sur trois vend à l'étranger, contre seulement une sur cinq parmi les autres. Ces entreprises sont également à la pointe de l'innovation. Elles sont ainsi trois fois plus nombreuses à déposer des demandes de brevet (6,5%, contre 2%) et beaucoup plus généreuses pour la recherche-développement. «A maints égards, les entreprises internautes incarnent le renouveau, au même titre que les entreprises informatisées dix ans auparavant », écrit Pascal Rivière, l'auteur de l'étude.

Autre constat, les entreprises utilisatrices de l'Internet sont aussi celles qui rémunèrent le mieux leurs employés. Ces derniers touchent un salaire annuel moyen de 151 000 francs, contre 133 000 francs chez les autres.

Pour ce qui est des secteurs d’activité, c'est dans l'édition-imprimerie-reproduction que l'on trouve le plus d'adeptes du Web. Ce secteur, où plus d'une entreprise sur quatre utilise la Toile, rassemble à lui seul 38% des entreprises internautes.

L'Internet est également bien implanté dans la pharmacie-parfumerie et dans l'industrie des composants électriques et électroniques. A l'inverse, l'habillement-cuir, l'industrie automobile ou celle des équipements du foyer rechignent encore à se connecter, avec un taux moyen de 5 % d'utilisateurs.

Géographiquement, c’est sans surprise dans la région parisienne que l'on trouve le plus d'entreprises en ligne, avec une sur six qui utilise l'Internet. Dans les autres régions, la part des entreprises connectées varie entre 6% (Champagne-Ardenne) et 13% (Alsace).

Reste que, pour significative qu’elle soit, cette enquête se base sur des chiffres qui datent maintenant de plus de trois ans. Un handicap sérieux quand on sait avec quelle vitesse les choses évoluent dans ce domaine. Difficile donc de savoir précisément si les chiffres avancés par l’Insee sont aujourd’hui toujours valables et s’ils reflètent bien la réalité de l’Internet dans le monde des petites entreprises.

Guillaume Fraissard (avec AFP)
Le Monde

Laissez un commentaire

comments powered by Disqus