JeanMann - Le Magazine de la Santé Le Magazine de la santé

Le Baclofène aide à la sobriété chez les patients atteints d’une cirrhose

Le Baclofène aide à la sobriété chez les patients atteints d’une cirrhose

Les résultats d'un essai randomisé ont démontré que les patients ayant une dépendance à l'alcool et une cirrhose du foie étaient capables de plus facilement rester sobres en prenant du baclofène, un agent compensateur métabolisé lentement par le foie, qu'avec le placebo.

En conclusion, nos résultats suggèrent que le baclofène, en raison de ses propriétés compensatrices et sa sûreté d'utilisation, pourrait jouer un rôle important dans le traitement des patients ayant une dépendance à l'alcool et une maladie avancée du foie, écrivent les chercheurs dont le Dr. Giovanni Addolorato de l'Institut de Médecine Interne de l'Université Catholique de Rome en Italie, est l'auteur principal. Nous avons montré que l'agent pharmacologique peut favoriser la sobriété et éviter la rechute dans l'alcool chez les individus atteints de troubles hépatiques alcooliques.

Des études plus approfondies sont nécessaires pour définir la durée optimale de traitement, évaluer la possible tolérance au médicament sur une durée plus longue et définir le rôle du baclofène dans la pratique clinique.

Leurs résultats seront publiés le 8 décembre dans The Lancet.

L'Abstinence est la méthode la plus efficace

Les interventions ayant pour objectif d'encourager la sobriété représentent les traitements les plus efficaces pour les patients atteints de cirrhose, écrivent les auteurs. Toutefois certains agents compensateurs sont métabolisés par le foie et peuvent aggraver le trouble hépatique.

La naltrexone par exemple est contre-indiquée chez les patients souffrant de troubles hépatiques. Les autres médicaments tels que l'acamprosate et le topiramate semblent prometteurs mais n'ont pas encore été étudiés sur des patients atteints de cirrhose d'après les auteurs.

Le baclofène est un acide gamma aminobutyrique (GABA) agoniste du récepteur B qui est métabolisé lentement par le foie (à hauteur de 15%) et est principalement éliminé sous forme intacte par voie rénale. Des études préliminaires ont montré qu'il permet de diminuer le besoin et la prise d'alcool et favorise la sobriété chez les patients ayant une dépendance à l'alcool, sans que des effets néfastes sur le foie ne soient rapportés, aussi bien chez les patients ayant une dépendance à l'alcool que chez ceux présentant des troubles neurologiques. Par conséquent, le baclofène pourrait être un médicament puissant favorisant la sobriété chez les individus souffrant d'une cirrhose alcoolique du foie, écrivent-ils.

Pour en savoir plus, les chercheurs ont réalisé un essai sur 84 patients présentant une dépendance à l'alcool et une cirrhose du foie qui avaient été référés à l'Institut de Médecine Interne entre octobre 2003 et novembre 2006. Ils reçurent aléatoirement du baclofène par voie orale ou le placebo. Au cours des 3 premiers jours, le baclofène a été administré 3 fois par jour par doses de 5 mg; au cours des 12 semaines suivantes, le baclofène a été administré à raison de 3 fois par jour par doses de 10 mg.

Les résultats intéressants portent sur l'abstinence d'alcool et la période cumulée d'abstinence évaluée lors des visites des patients externes. La rechute a été définie comme une prise d'alcool supérieure à 4 verres par jour ou plus de 14 verres par semaine sur une période d'au moins 4 semaines.

Les auteurs rapportent qu'un nombre significativement plus important de patients traités au baclofène que de patients ayant reçu le placebo ont réussi à devenir et à rester sobres.

comments powered by Disqus
Aller au haut de la page