JeanMann - Le Magazine de la Santé Le Magazine de la santé

Pas de sucre avec le café

Le café est l’un des breuvages les plus consommés au monde. Ses bienfaits et ses méfaits ont déjà fait l’objet d’une abondante littérature, mais le sujet est inépuisable. Il faut dire que le café contient de nombreuses substances chimiques, par exemple, la caféine, mais aussi l’acide chlorogénique, des quinines et du magnésium. Certaines d’entre elles sont capables d’interférer avec le métabolisme du glucose, tout au moins dans les études expérimentales. Une étude épidémiologique récente a même suggéré que la consommation régulière et élevée de café diminuait le risque de diabète de type 2.

Une revue systématique de la littérature internationale jusqu’en 2005 a permis d’identifier 9 études de cohorte qui ont recherché une association entre la consommation de café et le risque de diabète de type 2. Le nombre de participants est au total de 193 473 et 8 394 cas de diabète ont été dénombrés.

Une relation significative a été mise en évidence entre le risque de diabète et la consommation de café. Ainsi, par rapport au plus faible nombre de tasses quotidiennes (0 à ≤ 2 / jour), le risque relatif (RR) correspondant associé au nombre de tasses le plus élevé (≥ 6 ou ≥ 7 / jour) a été estimé à 0,65 (IC 95 %, 0,54-0,78) (versus 0,72, 0,62-0,83 avec 4 à 6 tasses / jour). Ces associations n’ont été influencées ni par le sexe, ni pas l’obésité, ni par la région de l’étude (États-Unis et Europe). Dans les études transversales menées en Europe du Nord ou du Sud, mais aussi au Japon, une relation inverse a été constamment retrouvée entre la consommation de café et la prévalence de l’hyperglycémie, particulièrement post-prandiale.

Cette revue systématique qui porte sur un effectif consistant suggère que le café protège de la survenue d’un diabète, selon des mécanismes qui sont, pour l’instant, mal appréhendés. Des études interventionnelles menées à plus long terme devraient permettre d’en savoir plus.

comments powered by Disqus
Aller au haut de la page