JeanMann - Le Magazine de la Santé Le Magazine de la santé

Cialis

Le tadalafil pourrait s’avérer efficace dan le traitement de la myopathie de Becker

Des chercheurs du Cedars-Sinai Heart Institute ont découvert lors d’un essai clinique qu’un médicament généralement prescrit pour la dysfonction érectile ou l’hypertension artérielle pulmonaire rétablit le débit sanguin vers les muscles privés de sang chez des patients touchés par un type de myopathie qui affecte les hommes et se déclare généralement à l’enfance ou à l’adolescence.

Le tadalafil, plus connu sous les noms commerciaux de Cialis et Adcirca, a inversé les effets d’une chaîne d’évènements biochimiques qui, dans la myopathie de Becker, prive les muscles d’une importance substance chimique, l’oxyde nitrique ou monoxyde d’azote, dont la fonction normale est de relaxer les vaisseaux sanguins durant l’exercice, augmentant le débit sanguin et l’oxygénation.

Avec une simple dose, le médicament, qui agit en aval du monoxyde d’azote, a complètement restauré un débit sanguin normal chez huit des neuf patients de l’étude, et les effets ont été « à la fois marqués et immédiats » selon un article de la revue Science Translational Medicine.

« Il n’y a pas de traitement pour cette maladie dégénérative des muscles et il y a eu peu d’étude. Les études précédentes sur des souris de laboratoires ont indiqué que des médicaments comme le tadanafil pouvaient rétablir une circulation sanguine normale, mais il s’agit de la première étude montrant que le médicament offre des perspectives thérapeutiques chez l’homme, » a déclaré Ronald G. Victor, MD, directeur du Cedars-Sinai Hypertension Center of Excellence et directeur associé du Cedars-Sinai Heart Institute et de la chaire Burns and Allen en recherche cardiologique. Il est le principal auteur de l’article.

La myopathie de Becker est causée par une anomalie génétique qui réduit la quantité d’une protéine appelée dystrophine dans la membrane des cellules musculaires. En cas de déficit de l’expression de la dystrophine, la maladie se manifeste chez les patients par une faiblesse musculaire et un risque accru d’insuffisance cardiaque. La myopathie de Becker a une incidence à la naissance de 1 / 19 000 garçons. Elle est plus rare et moins progressive – mais reste très invalidante – que la myopathie de Duchenne qui détruit toute la dystrophine, a une incidence à la naissance de 1/3 500 garçons et apparaît à la petite enfance.

R.G. Victor a dirigé l’équipe de recherche qui avait découvert le trouble du débit sanguin lié à la diminution du monoxyde d’azote dans les muscles des enfants atteints de myopathie de Duchenne. La nouvelle étude montre que le même problème de débit sanguin est courant chez les patients adultes atteints de la myopathie de Becker, ce qui ouvre la voie à un traitement potentiel reposant sur une amélioration du débit sanguin.

L’étude sur la tadalafil était un essai croisé randomisé en double aveugle dans laquelle les chercheurs ont mesuré les niveaux d’oxygénation des muscles de l’avant-bras pendant que les patients réalisaient des exercices de préhension. Les patients ont été évalués après avoir reçu une simple dose de 20 mg de tadalafil ou un placebo. Après une interruption de deux semaines pour s’assurer que le médicament n’était plus présent dans l’organisme des patients, les groupes ont été inversés. La dose utilisée dans l’étude sur la myopathie représente la moitié seulement de la dose autorisée par l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour une prise quotidienne par des patients atteints d’hypertension pulmonaire.

Le professeur Victor explique que les effets sur le débit sanguin lors de cet essai simple dose ont été marqués et donc encourageants, mais que d’autres études sont nécessaires avant de prescrire du tadalafil aux patients atteints de myopathie de Becker.

« Le Cedars-Sinai envisage des études à plus grande échelle pour déterminer si la correction du débit sanguin débouche sur des résultats cliniquement significatifs, » explique le professeur Victor. « Il ne s’agit pas d’un remède mais ce pourrait être une première étape vers l’identification de traitements potentiels de la myopathie de Becker. Fournir une oxygénation adéquate à des muscles déjà affaiblis par une expression anormale de la dystrophine constitue une stratégie potentielle pour ralentir la progression de la maladie. Le tadalafil est un médicament bien connu ayant déjà fait l’objet de nombreuses études et qui bénéficie d’un profil très intéressant en matière d’effets secondaires. Cette classe de médicaments a représenté une avancée majeure pour les patients atteints d’hypertension pulmonaire, une maladie grave liée à une circulation sanguine insuffisance dans les poumons, même si elle ne constitue pas encore un remède en tant que tel. Dans la mesure où le développement de nouveaux médicaments ne serait pas nécessaire, le repositionnement du tadalafil comme médicament contre la myopathie de Becker pourrait rapidement transformer la pratique clinique. »

comments powered by Disqus
Aller au haut de la page